EN | DE | FR
Faites un don

Journée mondiale du réfugié 2018

La Journée mondiale du réfugié a vu le jour le 20 juin 2001, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Cette journée permet d’honorer chaque année, la force, le courage et la persévérance des millions de femmes, hommes et enfants contraints de quitter leur pays sous la menace de persécution, de conflit et de violence. Cet évènement rappelle que les personnes déplacées contre leur gré nécessitent notre solidarité.

Un nombre record de 68,5 millions de personnes dans le monde ont dû fuir leur foyer et le besoin d'aider les réfugiés n'a jamais été aussi grand. Trop souvent, les réfugiés sont considérés de manière abstraite. Aujourd'hui, dans le cadre de la Journée mondiale du réfugié, il est important de ne pas oublier que ce sont des personnes comme les autres et qu'ils méritent les mêmes droits et protections.

Chaque jour, nous avons la chance, dans le cadre de notre travail, d’être en contact avec des personnes dont les histoires d’espoirs, de tragédies, de déceptions et surtout d’actes de gentillesse à leur égard en tant que réfugiés ou personnes déplacées, nous subjuguent. Nous avons posé une question très simple à certains d’entre eux : quels sont vos rêves ?

Cliquez ici pour lire les réponses

Réfugiés et déplacés

Selon les chiffres de l'HCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugiés), le nombre de réfugiés et de déplacés à la suite de conflits, de persécution ou de catastrophes naturelles dans le monde a atteint un nombre record de 68,5 millions de personnes en 2017. Il inclut 40 millions de « personnes déplacées internes » dans leur propre pays. De tels chiffres n’avaient pas été enregistrés depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. D’après les experts, ce chiffre ne risque pas de diminuer dans les prochaines années, au contraire, en raison du changement climatique, de l’accroissement démographique et des conflits armés, la situation risque seulement d’empirer. La guerre en Syrie entre dans sa septième année, et depuis de nombreux autres conflits ont explosé en Afrique, au Moyen-Orient ou en Amérique du Sud.

D'après les chiffres d'UNHCR, la Syrie compte le plus de déplacés avec 6,2 millions de personnes obligées de fuir à l’intérieur même du pays. 6,3 millions de Syriens ont également fui dans les pays frontaliers. 68% des déplacés dans le monde sont issus de ces cinq pays : Syrie, Afghanistan, Soudan du Sud, Myanmar et Somalie.

La Colombie a été une grande préoccupation en 2017, avec près de 7,9 millions de déplacés internes.

Suite aux violents affrontements en RD Congo, le nombre de déplacés a doublé et atteint 4,4 millions.

Enfin, la violence au Myanmar a conduit 650 000 personnes de la communauté Rohingya à trouver refuge au Bangladesh en août 2017. Aucune autre crise de réfugiés ne s'est développée à une telle vitesse.

Malteser International travaille en étroite collaboration avec une organisation locale pour offrir une aide médicale aux populations syriennes depuis l’été 2012. Nous sommes présents au Liban, en Turquie et à l’intérieur de la Syrie. Depuis 2014, l’organisation a étendu les projets au Moyen-Orient en venant en aide aux déplacés fuyant les persécutions en Irak. Notre action pour les populations réfugiées ou déplacées ne se limite pas seulement au Moyen-Orient puisque nous agissons sur le terrain en Afrique, Asie et Amérique Latine, comme en Colombie, au Pakistan, en Thaïlande, au Myanmar, en Ouganda, au Soudan du Sud, en RD Congo ou encore en Ukraine. Dans tous ces pays, nous travaillons pour offrir de meilleures conditions de vie et d’hygiène pour les populations forcées de fuir.

Vivre en fuite

Selon la Convention de Genève le terme « réfugié » s’applique à toute personne « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité. »

06.05.2016

Conflit en Syrie

La situation particulièrement instable en Syrie et les attaques ciblées sur les infrastructures médicales rendent l’acheminement de l’aide humanitaire très difficile. Face à l'urgence et aux besoins sur place, nous étendons nos activités médicales dans la région d'Alep.

Lire la suite
01.01.2015

Le long parcours des réfugiés

Pour les réfugiés, la route vers l'Europe est un long et dangereux parcours. Chaque jour, des personnes y perdent la vie. Découvrez dans ce storytelling comment l'Ordre de Malte et ses différentes associations s'engagent auprès des réfugiés pour les aider tout au long de leur fuite.

Lire la suite