Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.

EN | DE | FR
Faites un don

Un cadeau pour l'avenir : un foyer pour les enfants dont les mères sont incarcérées

Didacienne aura bientôt quatre ans. La petite fille vit dans le foyer d’enfants de la Fondation Stamm à Bujumbura, la capitale du Burundi. Depuis début 2018, Malteser International soutient deux foyers pour enfants des rues mis en place par la fondation. En regardant Didacienne de près, on remarque que ses yeux ont quelque chose d’anormal. Ils racontent son histoire et les difficultés qu’elle a traversées. Jeanne, une animatrice du foyer de la Fondation Stamm, raconte : "Après la naissance de Didacienne, sa mère l'a jetée dans la cuvette des toilettes. Si elle n’avait pas été secourue par des voisins, elle serait morte. C’est pourquoi ses yeux sont ainsi."

Didacienne aura bientôt quatre ans. La petite fille vit dans le foyer pour enfants de la Fondation Stamm à Bujumbura, la capitale du Burundi. Photo : © Nyokabi Kahura/Malteser International

A part sa mère, qui est elle-même orpheline, Didacienne n'a pas de famille. La petite fille est née d’une relation entre sa mère et son enseignant de l’époque. Au Burundi, lorsqu'une écolière tombe enceinte, elle n'est légalement pas autorisée à poursuivre sa scolarité. La jeune fille refusait d’y renoncer et ne se sentait pas prête à devenir mère. L’enseignant dénie la paternité car la loi burundaise qualifie toute relation entre un enseignant et une écolière de viol.

Burundi : Les enfants restent avec leur mère jusqu'à l'âge de trois ans

À partir de trois ans, les enfants de femmes incarcérées sont confiés à la Fondation Stamm. Photo : © Nyokabi Kahura/Malteser International

Bien qu’elle ait grandi avec sa mère, Didacienne n’a pas évolué dans l’environnement aimant dont tout enfant a besoin. La mère de Didacienne a été emprisonnée pour tentative de meurtre contre sa propre fille. Trois ans et demi plus tard, elle attend toujours que son affaire soit portée devant les tribunaux. Le système carcéral burundais permet aux enfants de rester en prison avec leur mère jusqu'à l'âge de trois ans. Les enfants sont ensuite confiés à la Fondation Stamm, qui les accueille jusqu’à ce qu’ils puissent être réintégrés dans leur famille.

Didacienne est une petite boule d’énergie. Toujours active, elle participe à tous les jeux. Son sourire est contagieux. Photo : © Nyokabi Kahura/Malteser International

Le foyer s'occupe actuellement de six enfants dont les mères sont incarcérées. Ils peuvent grandir en sécurité et dans un environnement aimant. Didacienne est une petite boule d’énergie. Toujours active, elle participe à tous les jeux. Son sourire, contagieux, illumine tout son visage.

Environ 40 enfants âgés de 3 à 16 ans vivent dans le foyer de la Fondation Stamm dans le quartier Kanyosha de Bujumbura. Les enfants reçoivent de la nourriture, un toit où dormir, une éducation scolaire et des fournitures scolaires. Ils peuvent également bénéficier d’un soutien psychologique et juridique, notamment en l’absence d’actes de naissance.

Grâce à la Fondation Stamm, Didacienne a enfin trouvé sa place et peut se réjouir de l’avenir.

Soutenez notre travail pour permettre à plus d’enfants de se construire un futur !

 

Avec 50 € par mois, vous permettez à 6 enfants d'aller à l'école.
Faites un don
+++ Noël 2018 : Offrez un meilleur avenir aux enfants des rues +++
Faites un don