Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.

EN | DE | FR
Faites un don

Encourager la pisciculture durable au Myanmar

La pisciculture est un moyen de subsistance important au Myanmar. Le pays bénéficie d’un très grand nombre de plans d’eau, qui permettent le développement d’une grande diversité d’espèces marines. Pourtant, la pisciculture et d’autres formes d’aquaculture sont peu pratiquées. Dans les étangs, les poissons sont souvent petits, sous-peuplés et non adaptés à la consommation. Cela s’explique par un manque de connaissances sur l'entretien adéquat des piscicultures et par l’utilisation de pratiques d’aquaculture non durables. La plupart des pisciculteurs locaux vivent dans la pauvreté et n'ont pas les moyens de se procurer l'équipement technique nécessaire pour développer leurs exploitations en vue d'accroître la production de poisson.

Malteser International a pour objectif d'améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés de l'État de Shan, au Myanmar, en rendant l'aquaculture et la pisciculture plus durables.

Le Myanmar possède un littoral impressionnant de près de 2 000 kilomètres. Ses eaux intérieures sont constituées de plusieurs grands estuaires et deltas ainsi que de plans d'eau douce permanents et saisonniers totalisant 82 000 kilomètres. La pêche et l'aquaculture représentent la principale source de protéines animales et de micronutriments dans l'alimentation domestique. De plus, le secteur permet l’emploi direct de 3 millions de personnes.

Les ressources aquatiques du Myanmar sont riches et peuvent stimuler l’économie du pays, grâce à l’exportation et la création de nouveaux emplois. Toutefois, la gestion non durable de la pêche a entraîné un appauvrissement rapide des espèces aquatiques au cours des dernières décennies. Cette situation menace considérablement la nutrition de la population et la génération de revenus, en particulier dans les zones rurales où vit la grande majorité de la population. Le Myanmar se caractérise également par un des taux d’enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition chronique les plus élevés au monde. Le développement de l'aquaculture est donc devenu une priorité pour le gouvernement du Myanmar qui a récemment lancé une vaste campagne de lutte contre la malnutrition.

  • Nous soutenons une approche plus durable dans le secteur de l'aquaculture car nous croyons en son potentiel pour la sécurité alimentaire et la génération de revenus
  • Nous renforçons la capacité des pêcheries à augmenter leur production et à améliorer la valeur nutritive du poisson dans les zones où le nombre de poissons a diminué
  • Nous fournissons de meilleures technologies et pratiques de gestion de l'aquaculture à 250 ménages. Chaque ménage reçoit un étang qui retient l'eau pendant au moins six mois et/ou une parcelle de riz pouvant être modifiée pour la rizipisciculture
  • Nous créons et formons des groupes d'aquaculteurs
  • Notre application d'assistance mobile fournit une extension directe de formation

Infos pays

Capitale : Naypyidaw
Surface : 676 578 km²
Population : 51.5 millions d'habitants

Infos projet

Durée du projet : depuis août 2018
Financement : World Fish et Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (giz)
Partenaires : Department of Fisheries, Ministry of Agriculture, Livestock and Irrigation

Dernières modifications : janvier 2019

Soutenez notre travail en faisant un don !
Faites un don