Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.

EN | DE | FR
Faites un don

Accès à l’eau potable et l‘hygiène pour les réfugiés venant du Soudan du Sud

Une guerre civile secoue le Soudan du Sud depuis décembre 2013. La situation s’est à nouveau détériorée en juillet 2016 et de nombreuses personnes ont fui et trouvé refuge au nord de l’Ouganda. Près de deux millions de personnes sont déplacées au sein même de leur pays et plus d’un demi-million de Soudanais du Sud se sont réfugiés en Ouganda.

Le nord de l’Ouganda souffre du manque d’eau. La situation est difficile aussi bien pour les réfugiés que pour les populations locales. Dans le camp Rhino, à Imvepi dans le district d’Arua, à Oraba et Kuluba dans le district de Koboko et dans le camp Bidibidi dans le district de Yumbe, Malteser International améliore l’accès à l’eau potable pour les réfugiés. Des formations à l’hygiène sont également organisées pour empêcher la propagation de maladies. 

Plus de 900.000 Soudanais du Sud sont réfugiés en Ouganda depuis que la guerre civile fait rage depuis décembre 2013. Les populations réfugiées reçoivent une parcelle de terre du gouvernement ougandais, où elles peuvent s’installer et faire un peu d’agriculture.

Dans les camps, l’accès à l’eau potable est limité, pose d’importants problèmes de santé et encourage la propagation de maladies. Malteser International construit des puits, dont les systèmes d’approvisionnement fonctionnent avec l’énergie solaire. Ce système permet de transporter rapidement une grande quantité d’eau et d’approvisionner un grand nombre de réfugiés. Des jardins maraîchers sont installés à proximité des puits. Les jardins sont approvisionnés par l’eau qui s’écoule des puits. Ces systèmes profitent aussi bien aux réfugiés qu’aux populations locales.

D’autre part, nous avons un focus particulier sur les jeunes filles. De nombreuses filles ne fréquentent pas l’école quand elles ont leur menstruation, puisqu’elles n’ont pas accès aux protections hygiéniques. Dans les écoles, nous distribuons ainsi des savons, des sous-vêtements et des serviettes hygiéniques réutilisables. Des campagnes de sensibilisation sont également organisées dans les écoles pour sensibiliser les instituteurs et écoliers et réduire les préjugés sur les menstruations. Des douches vont être construites dans les écoles. 

Offrir de meilleures conditions de vie pour les réfugiés dans les camps, améliorer les conditions hygiéniques et l’accès à l’eau potable pour empêcher la propagation de maladies.

  • Installation de huit systèmes d’approvisionnement en eau potable dans le camp Rhino
  • Formation  en agriculture et jardinerie
  • Distribution d’équipements agricoles pour 100 foyers
  • Distribution de semences et de jeunes arbres pour les planter dans les villages et à proximité des points d’eau
  • Transport d’eau
  • Installation de deux réservoirs d’eau d’une capacité de 10.000 litres
  • Motorisation de deux puits à Bidibidi
  • Construction de six systèmes d’approvisionnement en eau 
  • Construction de six puits et réhabilitation des puits existants
  • Installation de systèmes d’approvisionnement en eau fonctionnant avec l’énergie solaire
  • Distribution de jerrycans pour le transport et le stockage de l’eau 
  • Distribution de sous-vêtements, savons et serviettes hygiéniques réutilisables pour les jeunes filles dans les écoles 
  • Mise en place de jardins maraîchers 
  • Mise en place de comités en charge de la maintenance des sources d’eau 
  • Distribution de lampes solaires pour la sécurité des réfugiés la nuit 
  • Motorisation de six puits et installation de 6 systèmes d’approvisionnement en eau 
  • Installation de réservoirs à eau, sources d’eau, de lavabos et de points de lavage
  • Mise en place de jardins à proximité des points d’eau 
  • Formation des comités responsables de la maintenance des sources d’eau 
  • Mise en place de 12 réservoirs à eau d’une capacité de 10.000 litres
  • Motorisation de puits et installation de robinets
  • Distribution d’équipements agricoles : semences, machines agricoles et plantes pour 150 familles ainsi que formation en techniques agricoles 

Infos pays

Capitale : Kampala
Surface : 241.040 km²
Population : 38,8 milions d'habitants

Données projet

Durée du projet financé par BMZ : juillet 2016 à avril 2019
Financement : Ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Durée du projet financé par ADH: août 2016 à décembre 2017
Financement : Aktion Deutschland Hilft (ADH)

Durée du projet financé par PRM: septembre 2016 à août 2017
Financement : Bureau of Population, Refugees and Migration

Durée du projet financé par ECHO: décembre 2016 à novembre 2017
Financement : European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations (ECHO)

Durée du projet financé par AA: mars 2017 à février 2018
Financement : Ministères allemand de l'Intérieur et des Affaires Étrangères (AA)

Dernières modifications : juillet 2017

Soutenez nos projets dans le monde : faites un don !
Faites un don