Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.

EN | DE | FR
Faites un don

Améliorer l’accès aux soins de santé primaire pour les déplacés internes dans les zones rurales et reculées

Malgré la signature d’un accord de paix entre les FARC et le gouvernement colombien, le pays reste fragilisé par les déplacements, la violence, la misère et la faim. La Colombie traverse une ‘’crise oubliée’’ : l’aide gouvernementale est inexistante et l’aide internationale, insuffisante.

La situation est particulièrement inquiétante dans les zones rurales reculées. En effet, 86% des populations dans la zone de projet, à majorité des populations indigènes et des déplacés afro-colombiens, n’ont presque pas accès aux services de santé de base et 80% des centres de santé existants n’ont pas d’infrastructure et d’équipement adéquats. Les femmes donnent naissance à l’aide de sages-femmes traditionnelles, qui n’ont pas forcément reçu de formations. Le taux de mortalité des mères et enfants est particulièrement élevé dans la région.

Face à ces défis, le projet vise à améliorer l’accès et la qualité des services de santé.

 

Dans les zones rurales et reculées, la population fait face aux difficutés suivantes :

  • Manque d’infrastructure de services de santé
  • Besoins en médicaments, équipement médical pour la prise en charge des patients (y compris des compléments alimentaires)
  • Manque de coordination entre les services publics et privés dans le domaine de la santé
  • Accès limité aux soins de santé primaire et à la sécurité alimentaire


Depuis le début de la crise au Venezuela, un très grand nombre de déplacés a trouvé refuge en Colombie. Cette situation accentue les besoins en soins de santé de base et en sécurité alimentaire.

  • Améliorer l’accès aux soins de santé primaire
  • Améliorer les infrastructures médicales et le traitement des patients dans les zones rurales
  • Améliorer la santé et la nutrition des mères et des enfants
  • Prise en charge psychosociale des femmes victimes de violences, entre autres sexuelles, et déplacées
  • Meilleure coordination entre les acteurs publics et privés des soins de santé
  • Construction, réhabilitation et équipement de 10 centres de santé
  • Mise en place d’un système durable d’approvisionnement des médicaments et des compléments alimentaires
  • Formation de promoteurs de la santé et de sages-femmes traditionnelles en coopération avec des acteurs du secteur de la santé
  • Formation de 40 multiplicateurs pour la prise en charge des femmes victimes de violence
  • Soutien continu et renforcement des réseaux de femmes ou des organisations de femmes existants
  • Coordination et concertation avec les acteurs de santé pour la mise en place de campagnes et un meilleur appui aux centres de santé

Infos pays

Capitale: Bogota
Surface: 1,138 km²
Population: 49,5 millions d'habitants

Infos projet

Durée de projet: depuis mai 2016
Financement: Ministère fédéral Allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), Global Fund For Forgotten People et dons
Partenaires: Ordre de Malte Colombie, ABIUDEA, PDPC

Dernières modifications: octobre 2018