EN | DE | FR
Faites un don

La sous-alimentation chez les enfants

Dans les pays en développement, 10,6 millions d'enfants de moins de 5 ans meurent chaque année. Dans 53 % de ces cas, la sous-alimentation est la cause du décès. Près d’un quart des enfants dans le monde souffrent de malnutrition. Une alimentation saine et équilibrée est essentielle, surtout pendant les 1 000 premiers jours de la vie. C'est le seul moyen de prévenir les retards dans le développement physique et mental des enfants. Dans cet article, nous expliquons la malnutrition chez les enfants : définition, diagnostic, symptômes, traitement et enfin prévention.

Utilisation de l'IMC pour déterminer la sous-alimentation ?

Sur le plan médical, la sous-alimentation est considérée comme une forme chronique de la malnutrition. La sous-alimentation se produit lorsqu'une personne reçoit moins d’énergie sous forme de calories qu’elle n’en consomme. Une personne ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) de 18,5 ou moins est considérée comme souffrant de sous-alimentation. L'IMC est calculé en divisant le poids corporel en kilogrammes par la taille du corps au carré (en mètres).

Le calcul de l'IMC pour le diagnostic de la sous-alimentation est une très bonne méthode, mais elle présente certains inconvénients, en particulier dans les situations où de plusieurs personnes doivent être examinées simultanément. Mesurer et peser de nombreuses personnes prend beaucoup de temps. Il faut également avoir des balances et des rubans de mesure (de préférence plusieurs) et le personnel doit être formé à cela. Ce sont des conditions qui ne sont pas toujours remplies, surtout dans les pays en développement.

Diagnostic de la sous-alimentation chez les enfants en utilisant le test MUAC

Au Kenya, un enfant a été soumis à un test de dépistage de la malnutrition
Le test MUAC montre que l'enfant est sous-alimenté Photo : © African Visuals Media/Malteser International

C’est pourquoi le test MUAC est souvent utilisé pour diagnostiquer la sous-alimentation chez les enfants de 1 à 5 ans. L'abréviation vient de la langue anglaise et signifie "Middle-Upper-Arm-Circumference", c'est-à-dire la circonférence du bras mesurée entre l’épaule et le coude.

Le test est effectué à l'aide d'un bracelet spécialement conçu à cet effet. Le bracelet est simple et peu coûteux. Il est placé sur la partie supérieure du bras, au milieu entre le coude et l'épaule.

Le bracelet comporte trois zones :

  • une zone verte, de 21 à 12,5 cm de circonférence du bras
  • une zone jaune de 12,5 à 11 cm
  • une zone rouge pour une circonférence du bras de moins de 11 cm.

Si la circonférence du bras est dans la zone verte, alors tout est en ordre. La zone jaune indique une sous-alimentation modérée, la rouge une sous-alimentation sévère.

L'avantage du test est qu'il peut être utilisé rapidement et facilement, ce qui permet à un plus grand nombre d'enfants d'être examinés rapidement. De plus, le personnel médical peut rapidement apprendre à utiliser le test et l'effectuer de façon autonome. Une variante du bracelet pour les enfants plus âgés et les adultes est actuellement en cours de développement.

Symptômes et conséquences de la sous-alimentation chez les enfants

La malnutrition rend les enfants apathiques, nonchalants et fatigués
La malnutrition rend les enfants apathiques et indifférents. Photo: © Malteser International

En plus d'un poids insuffisant et d'une taille souvent trop petite pour leur âge, les enfants sous-alimentés présentent souvent d'autres symptômes caractéristiques de la sous-alimentation. Ils sont faibles, fatigués et apathiques. Dans de nombreux cas, il y a aussi un retard de développement mental pouvant aller jusqu’au handicap mental.

La sous-alimentation et la malnutrition peuvent aussi avoir des symptômes physiques. Les enfants souffrent d'un épuisement physique dû à un manque de graisses, de protéines, de vitamines, d'oligo-éléments et de minéraux. Cet appauvrissement entraîne souvent le marasme et la dégradation de toutes les réserves de protéines et d'énergie. Une autre caractéristique bien connue est le renflement du ventre, appelé "faim-ventre" dans le langage courant. Dans le langage médical, ce phénomène est appelé "Kwashiorkor" (un mot de la langue ghanéenne "Ga", qui signifie "la maladie qu'un enfant attrape à la naissance d'un autre"). Elle est causée par un manque de protéines dans l'alimentation et survient souvent après le sevrage, ce qui explique le nom de la maladie. Le gonflement de l'abdomen est causé par la rétention d'eau dans la cavité abdominale et un foie fortement agrandi.

La malnutrition et l'affaiblissement du système immunitaire qui y est souvent associé rendent les gens plus vulnérables aux maladies infectieuses, comme par exemple la tuberculose.

Avantages de la pâte d'arachide pour la sous-alimentation et malnutrition modérées

Un enfant reçoit de la nourriture complémentaire
La pâte d'arachide renforce rapidement l'enfant sous-alimenté. Photo: © African Visuals Media/Malteser International

La malnutrition modérée est présente chez les enfants qui ne pèsent que 70 à 80 % du poids normal pour leur âge ou dont le test MUAC se situe dans la plage jaune. Ces enfants peuvent être traités avec des suppléments riches en calories et en vitamines.

La pâte d'arachide, également connue sous le nom de marque ‘’Plumpy Nut’’ est très appropriée dans ce cas. La pâte se compose de beurre d'arachide, d'huile, de lait en poudre et de sucre. Elle contient des vitamines et des minéraux vitaux. Même les tout-petits peuvent en prendre facilement, car il n'est pas nécessaire de la mâcher.

La pâte est prête à l'emploi et n'a pas besoin d'être mélangée avec de l'eau. C’est un avantage car l'eau est sale dans de nombreuses zones où la pâte est utilisée. Consommer de l’eau sale conduirait à la diarrhée, ce qui aggraverait encore l'état nutritionnel des enfants.

Un autre avantage de la pâte est qu'elle est très bon marché. On peut même la faire soi-même ! Le coût pour traiter un enfant pendant un mois n'est que d'environ 5 euros par mois.

Traitement de la malnutrition et sous-alimentation aiguës

Le traitement des enfants souffrant de malnutrition ou sous-alimentation aiguës suit un plan en 10 points élaboré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

  • Traitement de l'hypoglycémie avec du glucose. Le glucose peut être administré par voie orale ou intraveineuse.
  • Traitement de l'hypothermie et surveillance de la température corporelle. L'hypothermie peut être facilement neutralisée par l’utilisation de couvertures. La température corporelle doit être mesurée et notée régulièrement.
  • Traitement de la déshydratation. Les solutés spéciaux (solution en poudre à mélanger à de l’eau) pour la réhydratation sont les plus adaptés. Ils doivent être utilisés avec précaution et avec la bonne dilution.
  • Contrôle de l'équilibre hydro-électrolytique. L'objectif ici est de rétablir cet équilibre. Ceci peut être réalisé principalement par l'administration de potassium et de magnésium.
  • Administration d'un antibiotique à large spectre. En raison de l'affaiblissement extrême du système immunitaire, les infections peuvent se produire sans symptômes. Les patients reçoivent ainsi un antibiotique à large spectre par mesure de précaution. De plus, les enfants dont l’état est stable sont vaccinés contre la rougeole.
  • Apport en vitamines et oligo-éléments. Un apport en vitamine A, zinc, acide folique et en fer est très important.
  • Administration de compléments alimentaires. L’alimentation doit être débutée avec soin pour éviter de surcharger le corps affaibli. On donne alors de petites portions, mais plus nombreuses, qui devraient contenir environ 100 kcal par kilogramme de poids corporel chez les enfants. Il faut aussi administrer suffisamment de liquide (100 à 130 ml par kilogramme de poids corporel).
  • Contrôle de la prise de poids. La prise de poids doit être observée à intervalles réguliers et s'élève idéalement à environ 10 grammes par kilogramme de poids corporel par jour.
  • Créer un environnement positif et rassurant. Comme la sous-alimentation entraîne souvent un retard de développement mental, il faut créer un environnement stimulant et protecteur. Dans la mesure du possible, les soignants devraient participer au traitement.
  • Assurer un suivi et des contrôles réguliers.

Prévention de la sous-alimentation et de la malnutrition

Il est essentiel d’éduquer les mères et les familles à l’alimentation saine et axée sur l’enfant. Il s'agit notamment d'encourager les mères à allaiter leur bébé exclusivement au sein pendant les six premiers mois. L'allaitement maternel offre au bébé des soins optimaux et son système immunitaire peut bien se développer. Bien sûr, la nutrition des mères est également très importante pendant cette période. Dans de nombreuses régions où la malnutrition prévaut, les gens mangent trop de glucides et trop peu de vitamines. Les céréales comme le riz ou le mil, les légumes ou les fruits ne sont pas au menu. Dans nos cours et ateliers de nutrition, nous montrons aux mères comment concevoir leur régime alimentaire et celui de leurs enfants de telle sorte qu'il n'y ait aucune chance de malnutrition. Nous complétons souvent ces cours par une formation à la culture des fruits et légumes et des aides au démarrage, sous forme de semences ou de matériel agricole.

+++ Engagez-vous contre la faim ! +++

Un don de 20 euros permet à un écolier de bénéficier de repas chauds pendant 3 mois !
Faites un don
Un don de 40 euros permet de fournir des outils et des semences à un foyer !
Faites un don
Un don de 100 euros permet que 3 enfants reçoivent des aliments thérapeutiques.
Faites un don

Nos projets contre la faim au Soudan du Sud :

+++ Engagez-vous contre la faim ! +++
Faites un don

Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.