EN | DE | FR
Faites un don

Syrie

Depuis mars 2011, la Syrie fait face à une guerre civile, qui a déjà coûté la vie à plus de 400.000 personnes et obligé des millions d’autres à fuir le pays. Selon les estimations des Nations Unies, 5,1 millions de Syriens sont réfugiés dans les pays voisins. 6,5 millions de Syriens sont déplacés dans leur propre pays. Sur les 18 millions de Syriens restés dans le pays, 13,5 millions d’entre eux dépendent de l’aide humanitaire.

2011 : suite aux mouvements de protestation du « Printemps Arabe » en Afrique du Nord, des manifestations ont lieu au début de l’année 2011 contre le pouvoir syrien en place depuis cinq décennies. En mars 2011, suite à l’arrestation d’un groupe d’adolescents, ayant peint des slogans révolutionnaires sur les murs d’une école, des manifestations ont lieu à Deraa. La réponse de l’armée est brutale. L’opposition prend les armes, cela mène à l’escalade du conflit.

Depuis, de nombreux partis armés s’impliquent dans le conflit. Les bombardements des armées syriennes et russes ont détruit les infrastructures sociales du pays. L’organisation islamique Daech se développe, gagne du terrain et accentue les souffrances des populations. L’acheminement de l’aide humanitaire international est extrêmement compliqué, rendu difficile par l’insécurité, le manque d’infrastructure ou encore les attaques ciblées contre le  personnel humanitaire.

Depuis l’été 2012, Malteser International travaille en étroite collaboration avec des organisations partenaires locales en Syrie et dans les pays frontaliers (Turquie et Liban).


Aide médicale dans la région d'Alep:

Depuis sept ans maintenant, la Syrie est en proie à une guerre civile. Malgré les cessez-le-feu et les négociations de paix à Génève et Astana, la situation humanitaire reste très compliquée pour les populations civiles.

Le conflit a des conséquences graves sur le niveau de développement du pays. Depuis 2011, on enregistre des reculs dans tous les 12 indicateurs objectifs de développement du Millénaire. Déjà à la fin de l'année 2013, trois syriens sur quatre étaient touchés par la pauvreté et 54 % de la population vit dans une situation d'extrême pauvreté. 

Seulement 40 % des infrastructures de santé sont encore fonctionnelles et 30 % des écoles ont été détruites. Les soins de santé primaire, secondaire et tertiaire ne cessent de se détériorer (aussi bien au niveau de la qualité que de la quantité), en raison des bombardements, du manque d'approvisionnement en énergie, du manque de médicaments, d'équipement et de personnel médical.

  • Améliorer l'accès aux soins de santé primaire et secondaire
  • Améliorer l'accès aux soins pour les enfants
  • Réhabiliter des infrastructures de santé

Gestion d'un hôpital à Bab al Salam
Deux centres de santé dans les camps de déplacés
Deux centres de santé mobiles 
Un container pour les opérations chirurgicales
Une unité de production d'oxygène médical 
Deux banques de sang
Deux ambulances
Reconstruction et gestion de quatre centres de santé dans des régions qui étaient sous le contrôle de l'Etat Islamique (Azaz, Jarablus, Al Bab)
Paiement de salaires du personnel médical du nouvel hôpital pédiatrique à Gandoura

Contact

Janine Lietmeyer
+49-(0)221-9822-276
Email: janine.lietmeyer(at)malteser-international.org

Infos-pays:

Capitale : Damas
Surface : 185.180 km²
Population : 18 millions d'habitants 

Financement : Aktion Deutschland Hilft, Ministère fédéral allemand des Affaires Etrangères, Ministère fédéral allemand de la Coopération internationale et du Développement 

Dernières modifications: juillet 2017

06.05.2016

Conflit en Syrie

La situation particulièrement instable en Syrie et les attaques ciblées sur les infrastructures médicales rendent l’acheminement de l’aide humanitaire très difficile. Face à l'urgence et aux besoins sur place, nous étendons nos activités médicales dans la région d'Alep.

Lire la suite
Soutenez nos projets dans le monde!
Faites un don