Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.

EN | DE | FR
Faites un don

Bangladesh : fortes inondations dans le plus grand camp de réfugiés au monde

Cox's Bazar : Environ 1 600 personnes ont dû quitter leurs abris à cause des inondations dans le plus grand camp de réfugiés du monde. Photo : Sanjeer Kafle, IFRC

Cox's Bazar : Les pluies prolongées ont causé des glissements de terrain dangereux. Photo : Sanjeer Kafle, IFRC

Cox's Bazar : Il y a un risque d'épidémies de maladies comme le choléra. Photo : Sanjeer Kafle, IFRC

Les pluies diluviennes de ces derniers jours ont provoqué de fortes inondations dans le plus grand camp de réfugiés au monde. Plus de 10 000 personnes ont été directement touchées par les effets de la mousson et 1 600 personnes ont dû quitter leurs abris.

Les abris sont faits de bâches en plastique et de cannes de bambou, ce qui offre peu de protection contre la mousson. La tempête et la pluie ont emporté le sol sablonneux et causé des glissements de terrain.
"Nous étions conscients que la situation serait très difficile pour les habitants du camp pendant la saison des pluies, car tous les arbres ont dû être coupés pour la construction du camp", explique Cordula Wasser, Directrice du département Asie chez Malteser International. "C'est pourquoi nous avons élaboré des plans d'urgence à l'avance. Nous avons déplacé nos postes de santé vers des postes plus élevés et mieux sécurisés et acheté une plus grande quantité de médicaments au cas où l'accès aux camps serait bloqué en raison des inondations''. Jusqu'à présent, un seul des trois centres de santé de Malteser International devait être temporairement fermé pendant une journée.

Si les pluies continuaient dans les semaines à venir, ce qui est très probable, le sort de la population risquerait de s'aggraver. L'apparition d'épidémies serait alors à craindre. Le personnel des centres de santé s’y est préparé et a déjà acheté des médicaments appropriés au cours des derniers mois.
 
Depuis août 2017, plus de 680 000 membres de la minorité ethnique Rohingya ont trouvé refuge dans le camp après avoir fui le Myanmar.

Contact

Johanna Osswald
Email : johanna.osswald(at)malteser-international.org
+49-(0)221-96441-188