EN | DE | FR
Faites un don

Kenya : De fortes tempêtent font 120 victimes

Après des mois de sécheresse, le Kenya connait de fortes pluies qui ont causé de graves inondations, glissements de terrain et coulées de boue. 160 000 personnes sont affectées. Photo : Pacida/Malteser International

Les fortes pluies ont emporté des maisons, des animaux et entraîné la destruction des récoltes et la mort d'animaux d'élevage. Photo: Pacida/Malteser International

Cologne/Nairobi. 120 personnes ont perdu la vie ces dernières semaines au Kenya suite à de violentes tempêtes. Après des mois de sécheresse, les fortes pluies causées par le phénomène climatique El Niño ont provoqué de graves inondations, glissements de terrain et coulées de boue dans la majeure partie du pays. 160 000 personnes sont affectées par les pluies et 18 000 personnes ont dû quitter leur foyer.

"Le sol desséché ne peut pas absorber les masses d'eau. Cela mène à des inondations qui emportent les maisons et les animaux. Les tempêtes balayent les arbres, les routes sont presque impraticables et le personnel de secours peut difficilement accéder à la population. Dans certaines régions du pays, les récoltes des champs ont été détruites", explique Martin Schömburg, Responsable bureau-pays chez Malteser International. "Il est important que nous aidions rapidement la population".

Nos équipes distribuent de l’argent à 570 familles particulièrement démunies afin qu’elles puissent s’acheter de la nourriture et des biens de première nécessité. De plus, Malteser International assure l'exploitation de forages pour l'approvisionnement en eau potable afin de prévenir la diarrhée. Les enfants et les femmes enceintes reçoivent des compléments alimentaires enrichis.

Selon l'ONU, 3,1 millions de personnes au Kenya souffrent de graves pénuries alimentaires. Les fortes pluies actuelles s’expliquent par l’énorme différence de température de l’eau entre l'ouest et l'est de l'océan Indien, qui peut atteindre jusqu’à 2 degrés Celsius. Il y a plus d’eau qui s’évapore, ce qui peut causer de fortes précipitations.

"À cause de la sécheresse qui a frappé le Kenya ces derniers mois, de nombreuses familles, surtout dans le nord du pays, n'ont pu se permettre qu'un seul repas par jour. Les fortes pluies quant à elles ont entraîné la destruction des récoltes et la mort d'animaux d'élevage. La situation s'est donc aggravée. On constate aujourd’hui une augmentation de la sous-alimentation et et de la malnutrition. De plus, l'eau stagnante présente désormais un risque de maladies diarrhéiques telles que le choléra", explique Martin Schömburg.

Contact

Johanna Osswald
Email : johanna.osswald(at)malteser-international.org
+49-(0)221-96441-188

Liste de diffusion presse

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion presse pour rester informé et recevoir nos actualités !

Protection des données/Conditions de désinscription

Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.