EN | DE | FR
Faites un don

Soins obstétricaux et néonatals d'urgence au Kenya

Plus de 800 femmes meurent chaque jour de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. Pourtant, ces décès peuvent être évités !

Photo d'archive, Ouganda. © Malteser International

Pour de nombreuses femmes vivant dans les pays en développement, la grossesse et l'accouchement sont synonymes de danger. Les complications obstétricales comme l'hémorragie ou l'infection peuvent avoir des conséquences fatales lorsque les femmes n’ont pas accès aux soins de maternité essentiels.

La mortalité maternelle et infantile peut être évitée en veillant à ce que les femmes aient accès à des soins maternels et néonatals de qualité. Cependant, de nombreuses femmes dans le monde se heurtent à des obstacles lorsqu'elles tentent d'obtenir les soins et le soutien dont elles ont besoin.
 

Au Kenya, Malteser International et l'Ordre de Malte améliorent l'accès aux soins obstétricaux et néonatals d'urgence pour les réfugiés et les communautés d’accueil à Kakuma et Kalobeyei.

Faire un don pour les femmes au Kenya :

L’accès aux soins maternels et infantiles pour les femmes de Kakuma et Kalobeyei est difficile

Le camp de réfugiés de Kakuma est situé dans le nord-ouest du Kenya. Établi en 1992, il abrite environ 150 000 réfugiés, pour la plupart originaires du Soudan du Sud et de la Somalie.

En 2014, le camp a dépassé, à hauteur de 58 000 personnes, sa capacité d’accueil, avec l’afflux de nouveaux réfugiés suite à la reprise du conflit au Soudan du Sud en décembre 2013. Pour résoudre les problèmes liés au surpeuplement du camp, le gouvernement kenyan a alloué en 2015 un site afin d'établir un nouveau camp, près de la municipalité de Kalobeyei. Le camp de Kalobeyei accueille aujourd'hui près de 38 000 réfugiés.

L'accès aux services de santé reproductive et maternelle reste un défi dans les camps et au sein des communautés d'accueil. Environ 15 pour cent des femmes enceintes dans la région développent des complications lors de la grossesse ou de l'accouchement qui nécessitent des soins obstétricaux intensifs.

La couverture des soins prénatals dans les deux camps est inférieure au taux recommandé de 90% (60% à Kakuma et 71% à Kalobeyei). De nombreux réfugiés cherchent des services de santé à l'hôpital de la mission de Kakuma, situé à la périphérie du camp. Une enquête menée par l'hôpital a montré que près de la moitié des patients sont des réfugiés. L'hôpital ne dispose pas des infrastructures essentielles pour fournir des services maternels et néonatals répondant aux normes de base. Les choses se compliquent lorsqu'il s'agit de soins obstétricaux spécialisés. Les cas compliqués sont référés à l'hôpital du comté de Lodwar, qui se trouve à près de 150 kilomètres.
 

Notre objectif est de réduire la mortalité maternelle et infantile

Ce projet s'adresse aux femmes enceintes vivant dans les camps de réfugiés de Kakuma et de Kalobeyei, ainsi qu'aux membres des communautés d'accueil. Le personnel de l'hôpital de la mission de Kakuma fait également partie du groupe ciblé.

Notre objectif est de réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale dans la région. Dans cette optique, nous visons à augmenter la capacité de prestation de services de l'hôpital Kakuma Mission, afin qu'il délivre des soins obstétricaux d'urgence de qualité. 
 

Notre vision sur le renforcement des infrastructures et le partage des connaissances

Rénovation et agrandissement de la maternité de l'hôpital de Kakuma Mission

Afin de fournir des soins obstétricaux et néonatals d'urgence de qualité, un hôpital doit bénéficier d'une unité de maternité complète. Cela signifie que l'unité de maternité doit inclure une unité pour les nouveau-nés, mais aussi des services prénatals, d'accouchement et postnatals. De plus, il faut pouvoir accéder facilement à la salle d'accouchement et à la salle postnatale depuis le service prénatal.

L'unité pour nouveau-nés permettra des soins supplémentaires pour les nouveau-nés et la possibilité pour les mères d'allaiter et de fournir, en privé, des soins kangourous à leurs nourrissons. Afin d'atteindre ces normes, la maternité actuelle sera rénovée et agrandie.

Formation sur l'obstétrique d'urgence et les soins néonatals à l'intention des agents de santé

Les agents de santé de l'hôpital de la mission de Kakuma et d'autres centres de santé environnants recevront une formation sur les services obstétricaux et néonatals d'urgence intégrés. Il s'agit de la première étape pour combler les lacunes dont souffrent les domaines techniques de la santé maternelle, néonatale et infantile dans la région.

Fourniture de matériel et de médicaments (kit tampon)

L'équipement essentiel à se procurer comprend, sans toutefois s'y limiter, des lits post-opératoires, des moniteurs de surveillance des patients, des chauffe-biberons radiants, des tables et trousses de réanimation, des kits de césarienne, des appareils portatifs à ultrasons, des tables mobiles pour patients, des concentrateurs d'oxygène, des kits anesthésiques et des stérilisateurs. La maternité recevra également des médicaments d'urgence, conformément aux lignes directrices gouvernementales et aux normes internationales.

Crédits photos pour les exemples de dons : Photos d'archive de la Tanzanie, RD Congo, Ouganda © Nyokabi Kahura/Malteser International

Infos pays

Capitale : Nairobi
Surface : 582 650 km²
Population : 45,5 millions d'habitants

Infos projet

Durée : Juillet 2019 - août 2019

Partenaires : Ambasse de l'Ordre Souverain de Malte au Kenya, Impact Building Solutions Foundation (IBSF), Kakuma Mission Hospital

Ce projet est soutenu financièrement par des dons et des subventions de l'office des Affaires étrangères allemand (Auswärtiges Amt) et de ADH.


Dernières modifications : septembre 2019

 

Faites un don pour permettre aux femmes au Kenya d'accoucher en toute sécurité !
Faites un don

Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.