EN | DE | FR
Faites un don

Préparer le terrain pour le retour des réfugiés

Les récents changements politiques au Myanmar ont profité au pays. Pour les habitants de Kayin State (aussi appelé Karen State), à l’est du Myanmar, ces changements apportent l’espoir d’une vie meilleure et les ONGs humanitaires comme Malteser International peuvent désormais leur apporter une aide tant nécessaire. Les villages dans la région ne sont pas seulement pauvres et sous-développés, ils ne sont aussi pas préparés au retour de réfugiés birmans, vivant aujourd’hui dans les camps de réfugiés en Thaïlande. Ce retour va augmenter la pression sur les ressources et structures locales.

Malteser International mène un vaste programme dans la région qui combine une variété de mesures dans les domaines de la santé, de l’eau et de l’assainissement, des infrastructures sociales et de la prévention des risques. En coopération avec ADRA Myanmar, nous construisons et renforçons les infrastructures locales pour mieux préparer au retour des réfugiés les villages à la frontière avec la Thaïlande. Des écoles et des centres de santé sont reconstruits, équipés avec des installations sanitaires et un accès à l’eau potable. En cas de catastrophe, ces bâtiments servent de centres d’évacuation pour les habitants. Malteser International travaille également avec les communautés dans les domaines de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement et pour promouvoir la construction et l’utilisation de latrines.

Des campagnes de santé et d’hygiène sont également organisées dans les villages, afin que les habitants comprennent le lien entre santé et hygiène et soient motivés pour adopter de bonnes pratiques hygiéniques. De plus la participation aux groupes de soutien pour les mères et les comités en eau et santé ont augmenté les capacités d’auto-assistance des communautés. La région, qui a souffert d’années de violences, est aujourd’hui toujours minée. Une sensibilisation et un soutien aux survivants de mines et aux personnes handicapées sont nécessaires. 

La région de projet dans l’état de Kayin ou Karen, à la frontière avec la Thaïlande a été profondément marquée par des années de guerre après le début du conflit en 1948 entre les forces du Karen National Union (KNU) et les troupes gouvernementales. Conflit qui a conduit à d’importants mouvements de réfugiés dans la région. Aujourd'hui près de 110.000 déplacés ethniques Karen ont trouvé refuge dans les camps de réfugiés en Thaïlande, où Malteser International offre une assistance sanitaire à près de 23.000 Karen dans deux camps depuis 1993.

Dans le cadre des récents changements politiques, de sérieuses négociations ont abouti à un accord de cessez-le-feu avec le KNU, qui pourrait marquer la fin du conflit civil. Mais les années de combats ont marqué la région, une des plus pauvres du pays et dont les infrastructures ont longtemps été abandonnées. Le système de santé ne fonctionne plus et il y a un grand manque de personnel médical qualifié. Les maladies comme la malaria, la fièvre dengue, la diarrhée ou la tuberculose sont très répandues et peuvent être mortelles. 60% des décès chez les enfants de moins de 5 ans sont liés à des maladies soignables et évitables. 28% de tous les décès chez les enfants sont causés par la malaria seulement. La majorité des habitants n’a pas accès l’eau potable, et seulement une personne sur deux a accès à une latrine protégée des mouches.

Afin d'améliorer les conditions de vie des populations vulnérables à Hpa An et Hlaing Bwe et de soutenir les structures locales de manière durable au retour des réfugiés nous voulons :

  • Améliorer l’accès et l’utilisation des services de santé de base 
  • Réduire la mortalité maternelle et infantile et renforcer les structures de santé de la mère-enfant 
  • Mise en place de plans de développement des villages pour améliorer l’accès à l’eau potable et l’assainissement 
  • Prévention des risques par des campagnes de sensibilisation et mise en place de centres d’évacuation résistants aux cyclones ou d’inondations. 
  • Construction, réhabilitation et équipement des écoles et des postes de santé. Ces structures peuvent servir de centres d’évacuation en cas de catastrophes naturelles. Elles sont équipées en latrines et en eau potable.
  • Construction de latrines, de puits et de puits de collecte de l’eau de pluie dans les écoles
  • Réhabilitation ou construction de sources d’eau potable, comme des puits, des points de collecte de l’eau de pluie et mise en place de plans de sécurité sanitaire de l’eau pour assurer un accès pendant toute l’année.
  • Suivi de construction de latrines dans les ménages en utilisant l’approche de l’assainissement total piloté par la communauté.
  • Formation et équipement d’agents sanitaires communautaires volontaires et d’accoucheuses volontaires ainsi que le personnel médical gouvernemental local
  • Soutien aux campagnes de vaccination
  • Etablissement de cliniques mobiles dans des zones n’offrant peu de services médicaux
  • Organisation de campagnes de sensibilisation : à l’hygiène et la santé dans les villages et les écoles, à la malaria, accompagnées de distributions de moustiquaires, ainsi qu’à la prévention des risques de catastrophes.
  • Mise en place de groupes de soutien pour les mères, ainsi que des comités sanitaires et en eau dans les villages.
  • Soutenir l’émission de certificats de naissance et de cartes nationales d’enregistrement
  • Améliorer la sensibilisation aux mines
  • Echanges, visites et stages pour le personnel médical et WASH de deux camps de réfugiés en Thaïlande pour encourager le transfert de savoir-faire et inspirer confiance. 

Infos pays

Capitale: Naypyidaw
Surface: 676.578 km²
Population: environ 51,5 millions d'habitants

Infos projet

Durée : depuis juillet 2012
Financement : Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement, EuropeAid et dons privés
Partenaires : ADRA Myanmar, autorités sanitaires locales 

Dernières modifications : septembre 2016

Aidez les plus vulnérables dans le monde : faites un don !
Faites un don