EN | DE | FR
Faites un don

Favoriser la cohésion entre les femmes syriennes et turques

La jeune Menekse travaille au centre pour femmes de Kilis en tant qu'animatrice socio-culturelle.

Menekse est magnétique. Elle rayonne et respire la joie de vivre et la bienveillance. C’est avec un grand sourire et beaucoup d’énergie que la jeune femme de vingt-trois ans a présenté son travail au sein du centre pour femmes à Kilis, petite ville du Sud de la Turquie, proche de la frontière syrienne. Le centre est géré par Maram Foundation et soutenu par Malteser International et la municipalité de Kilis.

Menekse est née à Kilis. Alors qu’elle se destinait à devenir institutrice de maternelle, Menekse a pris un autre chemin et a trouvé une nouvelle vocation. Depuis l’ouverture du centre, en octobre 2018, elle y travaille en tant qu’animatrice socio-culturelle. Elle se lève tous les matins, emplie de bonheur à l’idée de pouvoir aider les plus vulnérables et de créer du lien social. ‘’Si je me levais sans pouvoir aller travailler, je serais malheureuse‘’ déclare-t-elle.

Pour Menekse, toute journée de travail commence par un échange avec les femmes du centre. Elles discutent, rigolent. Puis Menekse se déplace dans la ville afin de rencontrer la population et de sensibiliser les foyers aux activités mises en place dans le centre. ‘’Je suis là pour les informer, les rassurer et créer un lien de confiance’’ explique Menekse. La jeune femme se rend également au chevet des personnes âgées, souvent seules et sans ressources. Elle leur tient compagnie et les aide en faisant le ménage. Une fois par semaine, elle leur apporte des plats typiques syriens ou turcs préparés par les femmes du centre. Les personnes âgées sont invitées à fréquenter le centre afin de rencontrer d’autres femmes. Beaucoup de femmes ne viennent pas seulement pour assister au cours, elles recherchent le contact, souhaitent échanger, partager, se sentir entourées. ‘’Les femmes viennent au centre pour être heureuses’’ déclare Menekse. 

Le centre pour femmes encourage l'intégration des femmes syriennes

Le centre est également ouvert aux enfants des femmes venant au centre. Ils peuvent rester à la garderie ou suivre des cours de langue.

Le centre pour femmes de Kilis a été créé dans le but d’aider les réfugiées à mener une vie plus autonome, à s’intégrer sur le marché du travail et au sein de la société turque. Les femmes peuvent, entre autres, suivre des cours de langues, une formation au métier de coiffeuse, des cours de cuisine ou encore des cours de musique. Le programme est également dirigé vers les femmes turques afin de favoriser la cohésion entre les deux communautés. Suite au conflit en Syrie, près de 120 000 syriens ont trouvé refuge à Kilis. On compte aujourd’hui plus de réfugiés syriens que de résidents turcs. Malteser International prend en charge la rémunération des enseignants et participe au financement des activités proposées par le centre.

Dans le futur, Menekse espère pouvoir poursuivre sa mission sociale. Elle souhaite créer son propre centre, qui sera ouvert à toute personne, homme ou femme, en besoin d’assistance. ‘’Je veux rassembler les gens’’ s’exprime la jeune femme, très émue.

Soutenez nos projets en Turquie !
Faites un don

Avertissement concernant l’utilisation de cookies

Ce site Web utilise des cookies afin d’en faciliter l’utilisation. Lorsque vous vous rendez sur le site Web, vous consentez à l'emploi de cookies.
Cliquez ici pour obtenir plus de détails sur notre suivi.

Pixel Facebook

Ce site utilise un pixel Facebook, qui permet d’évaluer la réussite de campagnes publicitaires. Vos données sont transmises de manière anonyme et ne peuvent pas être retracées jusqu'à vous personnellement.